Le courtage en crédit professionnel pour gagner du temps

par

Le courtage en crédit professionnel pour gagner du temps

De plus en plus d’entrepreneurs, chevronnés ou non, ont recours au courtage en crédit professionnel. Que peut-on en attendre ? Comment bien choisir son intermédiaire bancaire ? Comment cela fonctionne-t-il ?

Obtenir un prêt professionnel ? Pas si simple !

Selon les observateurs et le ressenti de nombreux entrepreneurs, les banques octroieraient les financements aux entreprises au compte goutte. Il est vrai que le contexte économique est peu propice à la prise de risque… Dans ces conditions, il n’est pas étonnant que les entrepreneurs fassent de plus en plus appel à ces courtiers en crédit professionnel. La sécurisation du projet à financer est la priorité pour ceux qui n’ont pas la certitude d’obtenir un prêt professionnel.

Gagner du temps pour pouvoir se consacrer à son activité

Parmi les avantages du recours au courtage pour obtenir un crédit professionnel, le gain de temps est appréciable. L’intermédiaire prend généralement en charge toutes les démarches de recherche d’un financement auprès de plusieurs banques. Ainsi, l’entrepreneur économise un temps précieux. Et les entrepreneurs le savent, le temps est précieux lorsque l’on dirige une entreprise.

Obtenir le meilleur taux a un prix !

L’heure est à l’économie ! Si tous les postes de charges de l’entreprise passent au peigne fin, peu osent imaginer qu’ils puissent réduire le poste des frais financiers dans leur compte de résultat. Et pourtant, c’est bien là l’objectif des courtiers qui, pour les meilleurs d’entre eux, sont en mesure d’obtenir des conditions de financement que les entrepreneurs ne pourraient pas obtenir eux-mêmes. Même si le courtier est bien entendu rémunéré pour son travail, l’effort de l’entrepreneur qui consent ces honoraires est généralement récompensé.

Contacter un courtier au bon moment

Attention toutefois, de nombreux entrepreneurs font l’erreur de contacter un courtier trop tard, après avoir contacté plusieurs établissements bancaires. Or, c’est en amont des démarches, lorsque pas ou peu d’établissements bancaires ont été consultés, que le courtier est en mesure d’obtenir les meilleurs résultats. Il est donc primordial de contacter le courtier au tout début du processus.

Bien choisir son courtier ?

Comment bien choisir son courtier ? La réponse n’est pas si simple. Si la réglementation se renforce pour les intermédiaires en opérations de banque, tous n’ont pas les mêmes compétences et capacités professionnelles. Dans ce cas, le pragmatisme conduit à se poser les questions suivantes : Le courtier est il issu du milieu bancaire ? Idéalement dans le financement de l’entreprise ? A-t-il des références ? Son offre de service consiste-t-elle uniquement à réunir des documents et à les envoyer aux banques ou bien à effectuer un véritable travail d’analyse et de rédaction ? Fait-il preuve de réactivité et de professionnalisme ? Les réponses aux questions posées laissent-elles préjuger de sa capacité professionnel et de sa capacité de conseils ?

Déposer un commentaire

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire.