L’assurance emprunteur est-elle obligatoire quand on souscrit un crédit ?

par

L’assurance emprunteur est-elle obligatoire quand on souscrit un crédit ?

Contracter une assurance emprunteur lorsque l’on souscrit un crédit est une exigence des établissements prêteurs et non une obligation légale. Assurer un prêt permet de la garantir contre d’éventuelles défaillances de remboursement à la suite d’une maladie ou d’un accident.

Pour quel type de crédit l’assurance emprunteur est-elle imposée ?

en savoir +

Faire un crédit pour ses dépenses de santé couteuses ?

par

Faire un crédit pour ses dépenses de santé couteuses ?

Le crédit santé, comment ça marche ?

Lorsque vos  dépenses liées à la santé sont trop élevées et ne sont pas prises en charge  ou peu remboursées par le régime obligatoire et la complémentaire santé, il est possible d’obtenir un prêt pour financer ces charges. 

en savoir +

Articles similaires

Partagez

Coût du crédit : le taux directeur de la BCE reste à 0,75 %

par

Coût du crédit : le taux directeur de la BCE reste à 0,75 %

La BCE, par l’intermédiaire de son président Mario Dragi a fait savoir la semaine dernière qu’elle garde son taux directeur à son niveau actuel de 0,75 %. Une décision qui a déçu les économistes qui s’attendaient plutôt à des mesures destinées à aider les pays du continent en crise.

Pas de changement sur les taux de la BCE

Emboîtant le pas à la banque du Canada, la BCE a déclaré à l’occasion de sa réunion du mois d’octobre axée sur sa politique monétaire qu’elle maintient son taux directeur à son niveau actuel, c’est-à-dire 0,75 %. L’autorité monétaire européenne indique également que les banques continueront à placer leurs avoirs dans ses caisses au taux de 0 % alors que les professionnels du secteur de la finance s’attendaient à un taux négatif.

en savoir +

Articles similaires

Partagez

Vers la suppression du crédit revolving ?

par

Vers la suppression du crédit revolving ?

Dans un contexte de morosité économique, la baisse du pouvoir d’achat est d’actualité en France. Le crédit revolving, censé être un dispositif de secours est devenu un objet de controverse. Le gouvernement Ayrault prévoit ainsi d’apporter des réformes afin de remédier à la situation.

Principe du crédit revolving

« Crédit revolving » ou « crédit renouvelable », c’est le nom d’un dispositif de crédit créé par le système bancaire. Son principe consiste à mettre à la disposition de l’agent emprunteur un montant d’argent renouvelable en totalité ou partiellement à mesure que la somme due est remboursée.

en savoir +